Article 32 du projet de loi garantissant l’avenir et la justice du système de retraites : Mobilisez-vous !

Le gouvernement s’obstine à porter atteinte au principe fondamental d’autonomie des caisses de retraite des professions libérales.

Dernière mise à jour le : 24 Octobre 2013

Le gouvernement s’obstine à porter atteinte au principe fondamental d’autonomie des caisses de retraite des professions libérales.

Comment ?

  • En jetant le discrédit sur le sérieux de notre gestion, en dépit de toutes les évidences.
  • En étatisant notre gouvernance via la nomination d’un directeur issu de la fonction publique.
  • En nous imposant par la loi un cadre obsolète et dangereux d’objectifs de gestion.

Au total, ces derniers jours à l’Assemblée nationale, ont été trahis la voix et les intérêts des 800 000 professionnels libéraux affiliés, actifs et retraités, et la spécificité, la diversité comme la performance de vos régimes de retraite sont désormais menacés.

Les faits :

  • La gestion de vos régimes de retraites est rigoureuse, avec des coûts très faibles, de 1,14 %, et un pilotage prévoyant ayant permis de constituer 16 milliards d’euros de réserves au titre de la répartition pour préserver l’équité entre les générations.
  • Vos représentants sont responsables en se battant pour continuer de nommer le directeur de la CNAVPL, dans un dialogue réciproquement respectueux avec l’Etat.
  • Vos régimes de retraite veulent accélérer la modernisation de leurs standards de gestion, en privilégiant les petites structures décentralisées, proches de vous.

Jusqu’à présent, le gouvernement a préféré le diktat à la concertation !

Le Sénat, avec lequel les libéraux veulent engager un dialogue constructif, doit désormais discuter du projet de loi et de l’article 32.

Mobilisez-vous pour sauver l’autonomie et la pérennité de vos régimes de retraite
en contactant par mél les sénatrices et les sénateurs de votre département.