De points et de trimestres au régime de base




Les cotisations payées au titre du rachat sont-elles fiscalement déductibles ?

Les sommes versées au titre des rachats sont déductibles dans leur intégralité.


Né en 1948, je totalise 16 trimestres validés par le régime des salariés et 142 trimestres validés par la Cavom, soit un total de 158 trimestres. Si je rachète auprès du régime général, au titre de mes années d’étude, les 2 trimestres qui me manquent, est-ce que la Cavom établira aussi ma retraite sans abattement ?

Oui, racheter des trimestres auprès de l’un ou l’autre des régimes permet d’obtenir le taux plein, à la fois à la Cavom et au régime salarié.


J’ai 65 ans et 156 trimestres. Est-ce que je peux racheter les 4 trimestres qui me manquent pour ne pas avoir d’abattement ?

La retraite est attribuée à taux plein à 65 ans, quel que soit le nombre de trimestres acquis. Vous n’avez donc pas besoin de procéder à un rachat.


Existe-t-il un intérêt fiscal à faire un rachat ?

Oui, une motivation fiscale peut exister : les trimestres rachetés sont fiscalement déductibles du revenu imposable. L’économie d’impôt sur le revenu est d’autant plus grande que l’on est taxé dans les tranches élevées du barème.


Combien de trimestres peut-on racheter au maximum ?

Vous pouvez racheter au maximum 12 trimestres au régime de base des professions libérales et 8 trimestres au titre des 2 premières années d’activité si vous avez bénéficié d’une exonération de cotisation avant le 1er janvier 2004.


Qui peut effectuer un rachat « loi Fillon » ?

Vous pouvez effectuer un rachat si vous avez entre 20 et 66 ans, si vous n’êtes pas déjà retraité et si vous ne totalisez pas déjà le nombre de trimestres d’assurance nécessaires pour avoir la retraite de base à taux plein.