Le contrôle des opérations financières

Dernière mise à jour le : 30 Oct 2014

Un dispositif de contrôle étendu réglemente les actions de la Cavom du point de vue des placements au profit de l’extension de ses réserves.

 

Sous contrôle de la tutelle ministérielle, cinq groupes de placements sont autorisés :

  1. les placements en produits de taux,
  2. les placements en actions et autres valeurs mobilières,
  3. les placements immobiliers,
  4. les prêts et dépôts,
  5. les produits dérivés (dans un but de réduction de risque uniquement).

Le risque de placement constitue donc le premier objet d’évaluation : le choix des investissements pour une caisse de retraite libérale, ou un organisme comme le Fonds de réserve pour les retraites, devient d’abord un problème de choix d’un couple « moyenne-variance » du résultat financier.

Les administrateurs de la Cavom choisissent un niveau de risque, suite à quoi il faut déterminer le portefeuille qui, parmi tous les portefeuilles présentant un niveau de risque comparable, offre le rendement financier maximum. Le niveau de risque acceptable dépend de l’horizon de placement et détermine la répartition du portefeuille entre les différentes classes d’actifs.


La caution institutionnelle des opérations financières de la Cavom est solidairement détenue par la commission des Placements et la commission de Contrôle.


La commission des Placements peut s’adjoindre des intervenants externes : conseil en allocation stratégique d’actifs, conseil en sélection de mandataires spécialisés, mandataires (sociétés d’asset management), conservateurs et dépositaires, évaluateurs de la performance des différents mandataires, commissaires aux comptes…


La commission de Contrôle assume pour sa part les responsabilités de déontologie. Elle a tout pouvoir en matière de demande d’informations complémentaires, autant que de besoin ; et elle s’enquiert particulièrement de l’incidence des choix de placement pour les personnes dites « sensibles » (dont les intérêts pourraient être concernés par les placements effectués). Les opérations que mène la Cavom ou ses mandataires sur les marchés se déroulent qui plus est sous contrôle de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et d’un commissaire aux comptes.
 

Mot-clés : gestion; réserves