Défendre la solidarité intergénérationnelle

Dernière mise à jour le : 29 Mars 2016

Le Conseil d’administration de la Cavom fixe la valeur du point et détermine ainsi le rendement du régime complémentaire au regard des données démographiques et financières dont il dispose.

 

Le régime de retraite complémentaire étant un régime en points, le Conseil d’administration fixe chaque année une valeur d’acquisition du point dont l’évolution est plus rapide que celle de la valeur de service. De la sorte, le rendement technique du régime, c’est-à-dire le rapport de la valeur de service à la valeur d’achat, décroît dans le temps.
Cette baisse du rendement, continue depuis plusieurs années, est le gage de l’équilibre du régime à long terme.

En 2016, le taux de rendement technique a été fixé à 6,12 %


Ce taux de rendement technique signifie que les sommes cotisées sont « consommées » en 11 ans de perception d’une pension de retraite.
La mise en perspective de cette donnée avec une espérance de vie à 65 ans de plus de 22 ans permet de comprendre toute la nécessité des mesures prises.

Ce mouvement de maîtrise du taux de rendement est général et touche l’ensemble des régimes de retraite :

 

  • Le taux de rendement du régime de base de la CNAVPL devrait prochainement être ramené à un niveau de 8% sur la première tranche.
  • Celui des régimes complémentaires de salariés est aujourd'hui de l’ordre de 6%, sachant que l’ouverture des droits à taux plein est possible à partir de 60 ans dès lors que les cotisants justifient d’une carrière complète. Ce décalage dans l’ouverture des droits à taux plein justifie un rendement plus faible pour ces derniers régimes. En période de crise économique, la fragilité du système paritaire amène toutefois à de nouveaux engagements sur les équilibres.
Mot-clés : gestion; gouvernance; démographie; points