Mode d’acquisition des droits à la retraite

Le régime de retraite de base attribue des points et des trimestres en fonction du revenu.

Le régime de retraite complémentaire attribue uniquement des points en fonction des cotisations versées.

Régime de baseRégime complémentaire
PointsEn fonction du revenu :
T1 : maximum 525 points
T2 : maximum 25 points
Montant des cotisations /
valeur d’achat du point
TrimestresEn fonction du revenu :
1 à 4 trim./an
1 trim. = 150 x SMIC horaire
Sans objet

Les conditions de départ à la retraite

Les professionnels libéraux bénéficient, à l’âge de la retraite, de deux pensions distinctes (régime de base et régime complémentaire) qu’ils peuvent liquider séparément.

Régime de retraite de base (RB)

La liquidation du régime de base est opérée en fonction de l’âge et de la durée d’assurance tous régimes.

Bornes d’âge et durée d’assurance requises

L’âge d’ouverture des droits est relevé progressivement de 62 à 64 ans, à compter du 1er octobre 2023, pour les personnes nées à partir du 1er septembre 1961.

L’âge d’annulation de la décote reste inchangé à 67 ans pour les générations 1955 et suivantes.

Le nombre de trimestres nécessaires pour avoir le taux plein en régime de base varie selon l’année de naissance (voir le tableau ci-dessous).

La durée d’assurance tous régimes permet de bénéficier du taux plein avant l’âge d’annulation de la décote et, le cas échéant, dès l’âge d’ouverture des droits.

Aux trimestres acquis en contrepartie des cotisations, peuvent être ajoutés des trimestres au titre de la solidarité (trimestres enfant, maladie, chômage…).

Cas particulier

Les affiliés ayant débuté leur activité très jeune et ayant acquis un certain nombre de trimestres au titre de la durée cotisée peuvent obtenir le taux plein avant l’âge d’ouverture des droits, dans le cadre du dispositif « longues carrières ».

Date de naissanceÂge d’ouverture des droitsÂge du taux plein (1)Trimestres d’assurance requis pour bénéficier du taux plein (2)
Avant 194960 ans 65 ans 160
194960 ans 65 ans161
195060 ans65 ans 162
Avant le 1er juillet 195160 ans 65 ans 163
Du 1er juillet au
31 décembre 1951
60 ans et 4 mois65 ans et 4 mois163
195260 ans et 9 mois65 ans et 9 mois164
195361 ans et 2 mois66 ans et 2 mois165
195461 ans et 7 mois66 ans et 7 mois165
1955 à 195762 ans 67 ans166
1958 à 196062 ans 67 ans 167
Du 1er janvier au
31 août 1961
62 ans 67 ans168
Du 1er septembre au
31 décembre 1961
62 ans et 3 mois67 ans169
196262 ans et 6 mois67 ans 169
196362 ans et 9 mois67 ans 170
196463 ans67 ans 171
196563 et 3 mois67 ans172
196663 ans et 6 mois 67 ans172
196763 ans et 9 mois67 ans172
à partir de 196864 ans67 ans172
(1) Âge auquel il est possible de bénéficier d’une pension à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres d’assurance
(2) Permettant le bénéfice d’une pension à taux plein dès l’âge d’ouverture des droits à la retraite

En fonction de l’âge effectif de départ à la retraite et du nombre de trimestres validés, une décote ou une surcote peut être appliquée au montant de la pension :

  • Décote de 1,25 % par trimestre manquant par rapport à la durée requise ou l’âge d’annulation de la décote, selon ce qui est le plus avantageux pour l’affilié ;
  • Surcote de 1,25 % par trimestre cotisé au-delà de la durée requise et à partir de l’âge d’ouverture des droits, à compter du 1er octobre 2023 (0,75 % par trimestre cotisé avant le 1er octobre 2023).

Régime de retraite complémentaire (RC)

La liquidation du régime complémentaire est opérée uniquement en fonction de l’âge.

Bornes d’âge

Depuis le 1er janvier 2016, les bornes d’âge du régime de retraite complémentaire sont progressivement relevées de 60-65 ans à 62-67 ans, à compter de la génération 1956, au rythme de deux trimestres par génération.

Date de naissanceÂge d’ouverture des droitsÂge du taux plein (1)
Jusqu’en 195560 ans 65 ans
195660 ans et 6 mois 65 ans et 6 mois
195761 ans 66 ans
1958 61 ans et 6 mois 66 ans et 6 mois
1959 et suivantes 62 ans 67 ans
(1) Âge auquel il est possible de bénéficier d’une pension à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres d’assurance

En fonction de l’âge effectif de départ à la retraite, une décote définitive de 5 % par année manquante peut être appliquée au montant de la pension, sans que celle-ci puisse être fractionnée.

En cas de prolongation de l’activité au-delà de l’âge du taux plein, aucune surcote n’est applicable.

Cas particuliers (régime de base et régime complémentaire)

Inaptitude et invalidité à 100 %

Obtention du taux plein dès l’âge d’ouverture des droits, quel que soit le nombre de trimestres acquis, en cas d’inaptitude au travail ou invalidité à 100 %.

Détermination du montant de la pension à la liquidation

Montant de la pension brute annuelle (P)

P = nombre de points acquis × valeur de service du point × taux de liquidation × (1 + taux de majoration)

  • Taux de liquidation = 1 si l’âge de départ est égal à l’âge d’annulation de la décote et/ou si la durée d’assurance est égale à la durée requise (uniquement pour le RB)
  • Taux de liquidation < 1 si décote (pour les deux régimes)
  • Taux de liquidation > 1 si surcote (uniquement pour le RB)
  • Taux de majoration = 10 % si 3 enfants et plus à compter du 1er octobre 2023

Simulateur du GIP Union Retraite

Montant de la pension nette

Pour obtenir le montant de la pension nette, il convient de déduire le montant du prélèvement à la source (PAS) et des prélèvements sociaux (CSG, CRDS, CASA).

Tableau de synthèse

Régime de baseRégime complémentaire
Âge d’ouverture
des droits
Droits propres = 64 ans
(génération 1968)
Droits propres = 62 ans
(génération 1959)
Âge d’annulation
de la décote
67 ans
(génération 1955)
67 ans
(génération 1959)
Taux plein Durée d’assurance ou
âge d’annulation de la décote
Âge d’annulation
de la décote
Durée d’assurance tous régimes172 trimestres
(génération 1968)
Sans objet
Décote1,25 % par trimestre manquant
par rapport à la durée requise ou
l’âge d’annulation de la décote
5 % par année manquante
(sans fractionnement)
Surcote1,25 % par trimestre cotisé
au-delà de la durée requise
et à partir de l’âge
d’ouverture des droits, à compter du 1er octobre 2023
(0,75 % par trimestre cotisé avant le 1er octobre 2023)
Sans objet
Longues carrièresTrimestres cotisés avant
un certain âge
Sans objet
InaptitudeTaux plein dès l’âge
d’ouverture des droits
Taux plein dès l’âge
d’ouverture des droits
Invalidité à 100%Taux plein dès l’âge
d’ouverture des droits
Taux plein dès l’âge
d’ouverture des droits

Ce contenu a-t-il répondu à vos attentes ?

Cliquez sur une étoile pour lui donner une note.

Note moyenne 1.8 / 5. Nombre de votes : 31

Aucun vote jusqu'à maintenant ! Soyez le premier à noter ce contenu.

Nous sommes désolé que cette page ne vous ait pas été utile !

Améliorons cette page !

Dites-nous comment nous pourrions améliorer cette page ?